Ce site ne supporte plus Internet Explorer.
Il se peut que votre visite ne soit pas optimale.
Nous vous suggérons l'installation de Google Chrome ou Firefox afin d'obtenir un navigateur moderne et ne plus afficher ce message.

En raison du COVID-19, la plupart des événements sont remis à 2021 et plusieurs attraits ont des heures d'ouverture restreintes. Vérifiez si c'est ouvert avant de vous déplacer.

Découvrez Drummondville et ses environs

Actualité Agrotourisme Camping Centre-ville Circuits Concours Découvertes gourmandes Forfaits et rabais Golf Incontournables Non classifié(e) Paysages Plaisirs d'hiver Plein air Randonnée Relâche scolaire Restauration Suggestions d'activités Vélo
Catégorie(s)
Retour

15 août 2020

Le Tour de la Saint-François

route panoramique
Les amateurs de balades en décapotable ou en moto seront servis en sillonnant les paysages bucoliques de la route panoramique du Tour de la Saint-François.

Image : Chemin Hemming, à Drummondville

Voir du pays Des Appalaches au Saint-Laurent

En campagne, en forêt et en ville, découvrez les charmes de la région de Drummondville au fil de sa colonne vertébrale, la rivière Saint-François. Tout au long de votre promenade, arrêtez-vous pour prendre le temps d’observer le panorama. Respirez l’air frais, dégustez un produit de notre terroir, faites une activité de plein air ou déliez-vous les jambes sur l’un de nos nombreux sentiers.  Plus d’une trentaine de points d’intérêt vous-y attend !

Voir le trajet sur Google

Télécharger la carte en format PDF

Tronçon 1

Au sud de Drummondville

Distance : +/- 105 km
Durée : 1 h 45 sans escale

 

Au départ, nous vous suggérons d’amorcer votre tour en vous dirigeant vers les collines des Appalaches, dans les Cantons-de-l’Est.

Image : 1er rang, à l’Avenir
Crédit photo : Christian Noël – Reflets d’images

 

Drummondville – Saint-Lucien – Saint-Félix-de-Kingsey

À partir du centre-ville de Drummondville, empruntez le pont Curé-Marchand, affectueusement baptisé « le vieux pont » par la population locale, afin d’accéder au chemin Hemming. Vous croiserez, chemin faisant, la centrale du même nom.  Après avoir admiré les résidences cossues du secteur, vous traverserez la municipalité de Saint-Lucien avant d’atteindre les collines de Saint-Félix-de-Kingsey.  Suivant la saison, vous pourrez marquer une pause aux Jardins VMO, où l’on cultive canneberges et bleuets, ou au parc Kounak , d’où il sera possible d’assister aux activités nautiques se déroulant en contrebas sur la rivière Saint-François.

Image : Champ de canneberges en fleurs

Trenholm – Richmond – Melbourne

En continuant vers le sud, vous rencontrerez le petit village de Trenholm, qui présente de fabuleux et bucoliques paysages, juste avant d’entrer à Richmond, une petite ville dont l’héritage anglophone est encore bien présent et visible. Sur place, un petit détour par la rue College Sud et ses maisons victoriennes vous ravira.  Si vous êtes dans le secteur en soirée, réservez votre place pour assister à l’un des spectacles musicaux présentés au Centre d’art de Richmond.  De l’autre côté du pont, à Melbourne, une visite au Centre d’interprétation de l’Ardoise devrait aussi vous charmer. Vous-y découvrirez entre autres, son exposition permanente, ses spectacles et ses tours guidés de la région.

Image : Église à Trenholm

Ulverton – Vallons de Wadleigh

Sur la boucle du retour, direction Ulverton où plusieurs escales vous attendent.  Au cœur du village, le magnifique vignoble Les Vallons de Wadleigh s’anime particulièrement les «VINdredi» avec ses 5 à 7 animés. Tout le monde s’y retrouve pour un pique-nique bien arrosé en bonne compagnie. Les autres jours, offrez-vous un de leur bon vin tiré du terroir québécois (nous avons un petit faible pour le rosé!) que vous pourrez rapporter à votre chambre après votre promenade.

Image : Vignoble des Vallons de Wadleigh

Ulverton – Moulin à laine

Ensuite, en empruntant le chemin Mooney, le Moulin à laine d’Ulverton, niché aux abords de la rivière du même nom, vous permettra de découvrir les premières machines textiles et de plonger agréablement dans une autre époque.  Si vous comptez passer par là un dimanche d’été, offrez-vous le brunch du dimanche, sur la terrasse située en bordure de la rivière.  Compte tenu de la popularité des lieux, il est préférable de réserver à l’avance.  Une fois sur place, profitez-en aussi pour marcher sur les sentiers situés aux abords de l’eau dans une magnifique forêt naturelle.

Image : Moulin à laine d’Ulverton
Crédit photo : Drone Centre-du-Québec

Ulverton – Le Fer à cheval

Avant de quitter Ulverton, prenez quelques instants pour monter la côte du chemin Boogie. Au bas de la colline, vous apercevrez alors la rivière Ulverton joindre la Saint-François dans un virage qui a la forme d’un fer à cheval.  De là, vous avez l’option de poursuivre votre route sur le chemin Boogie, pour continuer de longer la rivière, ou de reprendre la route 143 Nord.  Si le paysage du chemin Boogie (suivi du 1er rang) est très beau, il est à noter que la chaussée en cet endroit est faite de sable et de gravier sur une bonne partie de sa longueur.

Image : Rivière Saint-François en forme de fer à cheval
Crédit photo : Christian Noël – Reflets d’images

Drummondville sud

Une fois rendu à l’Avenir, direction Nord vers Drummondville via le chemin Allard, qui deviendra plus loin le boulevard du même nom.  Arrivé à l’Aéroport de Drummondville, il est possible de monter à bord du ponton municipal qui fait la navette avec le parc Kounak, lequel est situé juste en face, de l’autre côté de la rive.  Plus au sud se trouvent une plage et un club de voile ou vous pourrez marquer un arrêt et savourer une boisson rafraîchissante par une chaude journée d’été. Sur ce côté de la rivière, plus précisément au Barrage de la Chute-Hemming, se trouve un belvédère permettant d’apprécier le calme de la rivière entre deux barrages. Note: l’accès au Ponton est gratuit, mais l’accès à la plage est payant.

Image : Club de voile de Drummondville

Drummondville – Parc Sainte-Thérèse

Avant de rejoindre le centre-ville, votre route bifurquera vers la rue Fradet et ses belles maisons situées dans un quartier très boisé. Cette rue vous amènera jusqu’au boulevard Mercure, lequel vous conduira directement à votre point de départ. Pour une dernière pause, le parc Sainte-Thérèse, l’un des plus beaux parcs riverains de la ville et il vous offre plusieurs activités dont la location de canots, pédalos et kayaks.  Durant l’été, il n’est pas rare d’y apercevoir quelques bateaux-dragons qui se préparent pour la grande compétition de la fin du mois d’août!

Image : Bateaux-dragons au Parc Sainte-Thérèse

Halte obligatoire

Au centre-ville de Drummondville

Avant d’entreprendre le prochain volet de ce parcours, il vous faut absolument séjourner quelque temps au centre-ville de Drummondville !

Image : Place Saint-Frédéric, au centre-ville
Crédit photo : Synaptik Média

Drummondville – centre-ville

Se balader en savourant une crème glacée trempée dans le chocolat belge, contempler les rapides à partir du parc Woodyatt, siroter un bon café ou une sangria rafraîchissante sur une terrasse ou, encore, déguster un repas succulent à l’une de nos excellentes tables, voilà autant d’activités appréciées.

Image : Place Saint-Frédéric, lors d’un événement
Crédit photo : Frédéric Côté

 

Drummondville – culture et patrimoine

Profitez-en aussi pour découvrir notre histoire et nos édifices patrimoniaux, visiter le Musée national de la photographie Desjardins ou la galerie d’art Axart (accès gratuit). En réalité, vous aurez besoin de plus d’une journée pour tout voir et expérimenter!

Image : Église anglicane St. George

Tronçon 2

Au nord de Drummondville

Distance : +/- 105
Durée : 1 h 45 sans escale

 

Pour la seconde partie de votre parcours, dirigez-vous vers le bas de la rivière Saint-François en direction de son embouchure, au Lac Saint-Pierre (Fleuve Saint-Laurent).

Image : Route à Saint-Joachim-de-Courval (Drummondville)
Crédit photo : Christian Noël – Reflets d’images

 

Drummondville – Promenade Rivia

Si vous avez besoin de vous dégourdir les jambes avant de reprendre la route, laissez votre véhicule au centre-ville et, avec une à deux heures devant vous, dirigez-vous de l’autre côté de la rivière en empruntant le pont de la Traverse.  Après avoir profité du splendide panorama dans lequel trône la rivière, descendez l’escalier et parcourez les 3 kilomètres qui vous sépare du Domaine Trent, sur la promenade Rivia.  Il s’agit assurément de la plus belle promenade en nature à faire à proximité de l’autoroute 20 entre Montréal et Québec.

Image : Promenade Rivia, près du Belvédère du Village québécois d’antan

Drummondville – Village québécois d’antan

Que ce soit sur la promenade ou en reprenant la route via la rue Montplaisir, vous croiserez sur votre chemin le Village québécois d’antan, véritable musée du 19e siècle à ciel ouvert remplis d’acteurs qui vous présente la vie d’autrefois.  Au fil des saisons, le village met en scène différentes thématiques qui vous feront vivre des émotions fortes, de la nostalgie, de la féérie ou encore vous rempliront la panse.

Image : Village québécois d’antan en été

Drummondville – Parc des Voltigeurs

Tout près de là, avec la rivière en contrebas, de nombreuses activités se déroulent au parc des Voltigeurs en été comme en hiver.  Entre autres, avec un simple « frisbee », vous vous amuserez en profitant de l’unique parcours 18 trous de disc golf de la région. En hiver, les familles se rassemblent en ce lieu pour aller glisser. Les fins de semaine, il n’est pas rare de pouvoir assister à des courses de BMX sur l’une des plus belles pistes au Canada.  Pour une pause ou un pique-nique, c’est aussi un endroit de choix, tout particulièrement dans la zone du Domaine Trent, où trône avec beauté une maison ancestrale en pierre des champs.

Image : Pique-nique au Domaine Trent dans le parc des Voltigeurs
Crédit photo : Marc-Olivier Paquin – Black Boulevard

Drummondville – Ferme des Voltigeurs

Quelques pas plus loin se trouve l’un des fleurons de notre terroir centricois : la Ferme des Voltigeurs , qui tient boutique et propose des produits variés et savoureux mettant en vedette son délicieux poulet de grain.  N’oubliez pas votre glacière!

Image : Le succulent poulet de grain de la Ferme des Voltigeurs.

Saint-Joachim-de-Courval – Parc aventure Drummond

Via le rang Sainte-Anne, la suite de votre périple vous amènera dans l’ancien village de Saint-Joachim-de-Courval, maintenant fusionné à la ville de Drummondville. Vivant au rythme de la rivière et de la forêt, ses résidents profitent de la tranquillité et de la zénitude des lieux. Une exception : les émotions fortes que vous procurera Parc aventure Drummond et son site d’Arbre en arbre , de mai à octobre, et ses glissades sur tubes, à la Courvalloise , durant la période hivernale.

Image : D’Arbre en arbre Drummondville

Saint-Joachim-de-Courval – Parc régional de la Forêt Drummond

Le secteur Saint-Joachim est l’un des plus beaux coins de pays de la région.  C’est sûrement pour cette raison que la MRC de Drummond a fait l’acquisition de l’immense forêt qu’on y trouve afin d’en faire un parc, à savoir le Parc régional de la Forêt Drummond. Assurez-vous d’aller y faire une promenade : encore là, vous serez à même d’admirer la rivière Saint-François durant votre parcours.

Image : Sentier des Érables argentés dans le Parc régional de la Forêt Drummond, côté est de la rivière Saint-François

Saint-Joachim-de-Courval – rapides Spicer

L’un des plus beaux panoramas de la région.  Devant vous, au cœur de l’ancien village, les rapides Spicer dévaleront la rivière sur des centaines de mètres avant d’arriver à la pointe aux Indiens sur l’autre rive. Vous aurez alors trois options de point de vue : descendre près des rapides dans le parc municipal situé à gauche d’Arbre en arbre ou faire une pause au parc situé en face de l’église. Évidemment, et c’est possiblement l’endroit qui offre la plus belle vue d’entre les trois, vous pourrez accéder au belvédère du site d’Arbre en arbre/la Courvalloise.  De l’autre côté du rang Sainte-Anne, où se trouvent les installations de la patinoire municipale, vous pourrez stationner votre véhicule gratuitement.

Image : Belvédère avec, à gauche, les rapides Spicer, et à droite, la rivière Saint-François qui dévale vers le Lac Saint-Pierre. Tout autour, le Parc régional de la Forêt Drummond.

Saint-Joachim-de-Courval – Ferme du Bassin

En empruntant le rang du Bassin pour vous diriger vers le nord, tout en continuant de longer la rivière, vous croiserez la Ferme du Bassin. En famille et avec un peu de temps devant vous, vous pouvez, sur réservation, faire la visite de cette ferme pédagogique et éducative destinée aux jeunes enfants. Accompagné d’un moniteur qualifié, faites la rencontre de 26 espèces animales différentes et voyez plus d’une centaine d’animaux.  Vous pourrez les voir et les nourrir, tondre un mouton et même traire une chèvre! Les enfants en redemanderont!

Image : Pâturage de moutons de la Ferme du Bassin

Pierreville

Par la suite, vous quitterez Drummondville pour vous diriger dans la MRC de Nicolet-Yamaska.  Après Saint-Elphège, vous serez dans la petite agglomération qui comprend 2 municipalités et une réserve autochtone.  D’abord, vous croiserez Pierreville et sa plage municipale située juste avant le pont.  Sur place vous pourrez faire un pique-nique en observant les embarcations qui défilent sur la rivière.

Image : Pont de la route 132 à Pierreville/Saint-François-du-Lac

Odanak – Musée des Abénakis et sentier Tolba

De l’autre côté de la 132, à Odanak, vous pourrez faire la découverte de l’histoire des premières nations d’Amérique en franchissant les portes du Musée des Abénakis.  Aussi sur place, vous aurez une autre occasion de prendre une marche en nature grâce au sentier Tolba.

Image : Musée des Abénakis

Notre-Dame-de-Pierreville – Fermes maraîchères

Un peu plus au nord, en continuant sur la rue Waban-Aki, qui deviendra le rang du chenal Tardif, ce sera l’occasion de remplir votre garde-manger avec la présence de nombreux producteurs maraîchers dont la Ferme des Ormes.  Les nombreuses inondations du Lac-Saint-Pierre au fil des siècles auront laissé ses sédiments nutritifs qui donnent aujourd’hui toute l’abondance des terres environnantes.  Selon la saison, fraises, framboises, bleuets, concombres, tomates et bien d’autres fruits et légumes savoureux vous sont offerts au bord de la route.  En continuant plus au nord, jusqu’au village de Notre-Dame-de-Pierreville, il est même possible de vous procurer du poisson fumé chez un des pêcheurs locaux.  N’oubliez pas d’apporter votre glacière.

Image : L’équipe de la Ferme des Ormes

Saint-François-du-Lac – Saint-Pie-de-Guire

De là, retournez sur vos pas jusqu’à la 132.  Si vous vous souhaitez faire le grand voyage de la 132 jusqu’en Gaspésie, tournez à gauche.  Si vous voulez compléter le Tour de la Saint-François, tournez à droite vers Saint-François-du-Lac.  Vous prendrez alors la route 143 vers le sud, jusqu’au petit village de Saint-Pie-de-Guire.  Là-bas, il existe une véritable galerie d’art à ciel ouvert, le Mouvement Essart.  Accessible toute l’année et en plus gratuitement, vous pourrez y contempler les nombreuses sculptures qui habitent cette forêt à travers ses 1,2 km de sentiers.

Image : sculpture d’oiseaux sur le parcours du Mouvement Essart

Saint-Bonaventure – Ferme Bel Alpaga Bon Autruche

De retour sur la 143, dirigez-vous vers Saint-Bonaventure et ses champs de grande culture.  Arrivé là, pourquoi ne pas faire un arrêt dans une ferme d’alpaga et d’autruches ?  Chez Ferme Bel Alpaga Bon Autruche, un des plus gros éleveurs au Québec, vous vous ferez surprendre par plus de 40 alpagas et une trentaine d’autruches, en plus de leur mini ferme remplie de poules, chèvres, lapins et même des paons !  Leur boutique à la ferme propose plusieurs choses, dont des vêtements de laine d’Alpaga, ainsi que les produits cosmétiques à base d’huile d’autruche.  Vous aimeriez déguster de l’autruche ? Ils ont aussi un restaurant au cœur du village qui vous l’apprêtera d’une façon succulente.  Sur réservation, vous pouvez même passer une journée complète en leur compagnie et vivre la vie à la ferme, du soin des animaux au travail de la laine.  Une belle découverte pour toute la famille.

Image : Alpagas de la Ferme Bel Alpaga Bon Autruche

Saint-Majorique-de-Grantham – Parc régional de la Forêt Drummond

En reprenant la route vers Drummondville, vous repasserez dans le Parc régional de la Forêt Drummond.  Dirigez-vous d’abord vers le village de Saint-Majorique et via le chemin du Sanctuaire vous déboucherez directement à l’entrée du parc, juste au bord de la rivière Saint-François.  À cet endroit, la Route verte numéro 4 traverse le parc.  Si vous avez besoin d’une pause, il y a aussi des tables de pique-nique et une toilette sèche.  Près de la route verte, la rivière est accessible, juste au début des rapides Spicer.  Tôt le matin ou en fin de journée, il n’est pas rare d’y voir un groupe de chevreuils gambader dans les bois.  Les oiseaux y sont aussi très nombreux.  L’automne, c’est l’une des endroits les plus populaires du coin pour y vivre la saison des couleurs.

Image : Tronçon de la Route verte dans la Parc régional de la Forêt Drummond

Saint-Majorique-de-Granthma – Parc du Sanctuaire

Non loin de là, Saint-Majorique-de-Grantham vous propose son Parc du Sanctuaire, autrefois connu comme La Plaine.  Été comme hiver, ses nombreux sentiers, tantôt sur petit gravier tantôt sur passerelle en bois, sont accessibles aux personnes de tous les groupes d’âge. Comme dans le Parc régional de la Forêt Drummond, l’endroit est propice pour voir les chevreuils et les nombreux oiseaux qui peuplent cette forêt. En plus des sentiers, vous y trouverez des tables de pique-nique, un module de jeux pour enfants et une toilette sèche.

Image : Parc du Sanctuaire de Saint-Majorique

Voilà!

Vous venez de compléter le grand tour! C’est maintenant le temps de retourner profiter des charmes de Drummondville!

La grande escale

Entre deux routes touristiques

Avec en son centre la plus grande agglomération du Centre-du-Québec, la route panoramique le Tour de la Saint-François est le point de jonction entre deux routes touristiques renommées, soit le Chemin des Cantons, au sud, et la Route des Navigateurs, au nord.  Entre fleuve et collines, c’est plus de 1000 kilomètres que vous pourrez parcourir avec une escale obligatoire à mi-chemin : Drummondville.  Chez nous, les activités sont nombreuses, peu importe la saison. Après un long périple, une pause s’impose!

Image : Rivière Saint-François, au centre-ville
Crédit photo : Christian Noël – Reflets d’images

Le Chemin des Cantons

Voilà une route touristique située au sud de Drummondville qui permet de découvrir les paysages bucoliques des Cantons-de-l’Est, région développée en partie par les loyalistes à la suite de la révolution américaine.  C’est la raison pour laquelle on y retrouve un patrimoine américain et britannique exceptionnel, tout particulièrement en ce qui a trait à l’architecture. À partir de Drummondville, vous allez parcourir près de 450 kilomètres et traverser une myriade de charmants villages ainsi que des villes riches d’histoires comme Sherbrooke, Magog et Granby, avant d’arriver à destination, à Bromont.

Image : Pont couvert au Moulin à laine d’Ulverton

Route des Navigateurs

On compte 500 kilomètres entre Drummondville et Sainte-Luce, au Bas-Saint-Laurent, à l’autre bout de la mythique route 132. Tout le long du fleuve, découvrez la richesse de l’histoire maritime du Québec à travers ses villages marqués par vents et marées. L’histoire et la culture sont toujours à l’honneur et au coeur d’activités sur l’eau ou sur terre, comme les excursions aux baleines, le kayak de mer, la visite de phares et, bien sûr, la cuisine typique de ce magnifique coin de pays!

Image : Nouveau logo de la Route des Navigateurs

 

Beaucoup à voir et à faire!

Peu importe la saison

Image : Bateau à voile sur la rivière Saint-François, à Drummondville
Crédit photo : Christian Noël – Reflets d’images

 

Printemps

Après la période de dégel, lorsque les arbres bourgeonnent, la route semble renaître et, comme le couvert forestier n’est pas encore à son apogée, à travers les branches, vous pouvez distinguer des éléments de décors impossibles à voir durant l’été! Au mois d’avril, la rivière se gorge et les flots se déchaînent. La vue est ainsi particulièrement spectaculaire au belvédère du Barrage de la Chute-Hemmings.  N’oubliez pas que de la fin mai à la mi-juin, il est fortement recommandé de prévoir l’utilisation de chasse-moustiques si vous souhaitez vous aventurer en forêt.

Image : Barrage de la Chute-Hemmings, à la crue des eaux.

Été

Il s’agit du meilleur temps de l’année pour s’adonner à la plupart des activités proposées sur cette route panoramique. Durant la saison froide, comme on le sait, de nombreux attraits sont fermés. Comme l’ensoleillement dure plus longtemps près de l’équinoxe, cela permet de profiter de longues journées consacrées à la balade! C’est aussi le meilleur temps de l’année pour découvrir et parcourir des plages et fréquenter les lieux propices aux activités nautiques.  C’est aussi le temps de savourer des petits fruits, vendus à de sympathiques comptoirs tout au long du parcours, et souvent tous mangés avant d’atteindre la destination!

Image : Comptoir de fruits et légumes à la Ferme des Ormes.

Automne

La beauté de ce circuit culminera à la fin du mois de septembre et jusqu’à la mi-octobre, alors que la rivière verra ses reflets s’orner de couleurs orangées.  C’est aussi au coeur de la saison des récoltes que les différents attraits agrotouristiques prennent aussi la forme de comptoirs débordant de succulents produits du terroir.  Vous ne voudrez pas manquer un pèlerinage aux Jardins VMO , permettant d’admirer ses champs de canneberges inondés, ou une sympathique visite aux Vallons de Wadleigh durant ses vendanges.

Image : Vignes des Vallons de Wadleigh.

Hiver

Tout comme la rivière qui semble se figer dans la glace, le temps semble s’arrêter sur la route en hiver. La route est particulièrement magnifique après les premières neiges ou lorsque les arbres sont givrés.  Bien que la plupart des attraits soient fermés à cette période de l’année, les panoramas et les belvédères, eux, sont encore au rendez-vous, au coeur des randonnées.  Prévoyez des vêtements chauds et un bon café provenant d’un établissement du centre-ville de Drummondville et vous serez prêt pour l’aventure!

Image : Parc Woodyatt
Crédit photo : Christian Noël – Reflets d’images